search clock-o download play play-circle-o volume-up image map-marker plus twitter facebook rss envelope linkedin close exclamation-triangle home bars angle-left angle-right share-alt clock-o arrow-up arrow-down2 folder folder-folder-plus folder-open calendar-o angle-down eye refresh

PAGE OFFICIELLE

Sanctuaire de Fatima

Transmission en direct

Cardinal Mauro Piacenza considère que le « but explicitement prophétique » de Fatima « n’est pas encore terminé »

12 septembre 2017

119A7848.jpg

 

Cardinal Mauro Piacenza considère que le « but explicitement prophétique » de Fatima « n’est pas encore terminé »

Pèlerinage International Anniversaire qui évoque la cinquième apparition de Notre-Dame a commencé aujourd’hui à Fatima

 

Le Pénitencier Majeur du Tribunal de la Pénitencerie Apostolique, Cardinal Mauro Piacenza, a affirmé ce soir que les apparitions de 1917 à Cova da Iria avait « un propos explicitement prophétique » qui conserve son exceptionnalité et son actualité.

« Ce serait une erreur de penser que la mission prophétique de Fatima est déjà terminée. Fatima n’a pas fini ! », a-t-il souligné dans son homélie de la Messe de la Veillée du Pèlerinage International Anniversaire de septembre au Sanctuaire de Fatima, qui évoque la cinquième apparition de Notre-Dame aux pastoureaux.

Le cardinal italien a souligné « l’exceptionnalité de Fatima » qui la différencie de tous les autres lieux où la Vierge est apparue et a renforcé que « ce n’est pas un lieu comme les autres ».

« La Sainte Vierge est apparue dans ce lieu pas seulement pour encourager les hommes à la conversion et à la prière, comme dans d’autres apparitions, mais avec un propos explicitement prophétique, indiquant aux hommes des évènements du future, pour qu’ils puissent les lire prudemment, se préparer, les reconnaitre et se convertir » a affirmé le Cardinal Mauro Piacenza.

Le cardinal italien a parlé de la foi comme une expérience « d’une véritable présence, objective, réelle, et transformatrice » que les voyants de Fatima ont vécus.

Mgr. Mauro Piacenza a même évoqué que Notre-Dame a laissé un mandat en suspens en ce lieu : « d’être prophétie pour le monde, en montrant maintenant et toujours le Christ, Son Corps, aux frères, pour qu’ils puissent, en connaissant la Vérité, arriver au salut ».

Le pénitencier majeur du Saint Siège a avisé des conséquences d’un « refus définitif de Dieu » et a présenté la prière comme « un grand exorcisme sur le monde ».

« Aussi dans ce sens, Fatima ne s’est pas encore accompli, puisque la mission de l’Église ne s’est pas encore accomplie, qui persistera vivante jusqu’à la fin des siècles, en toutes circonstances historiques et malgré toutes les adversités survenues de la culture et du pouvoir », a-t-il ajouté.

Pour le cardinal italien, qui a déjà été préfet pour la Congrégation pour le Clergé, et qui est actuellement Président International de la Fondation Aide à l’Église en détresse, et réalise à cette occasion son pèlerinage international, l’Église est, d’un autre côté,  « jeune, forte, riche de la foi de tant de ses enfants, embellie de toutes leurs prières et œuvres de charité, enrichie par tant de souffrances cachées et offertes, qui construisent réellement le Royaume de Dieu, l’unique nouveau monde auquel nous pouvons aspirer ».

« Chers amis, tous les ennemis de l’Église, tous ceux qui l’ont poursuivie et l’ont combattue aux longs des siècles, sont déjà passés. L’Église de Jésus est encore là, comme la Bienheureuse Vierge Marie ! » a-t-il souligné en disant qu’au Royaume de Dieu « il n’est pas question de boire ni de manger ; il n’est pas question d’organisations ou de stratégies, de tentatives de solution de problèmes, de celui-ci ou de celui-là, bien qu’importantes et nécessaires ».

« Malgré tout, et en dépit des ennemis externes et internes, l’Église vit dans les consciences des hommes, y progresse, y fructifie, et y avance une fois et encore une fois pour le salut de chacun et de l’humanité », a-t-il conclu en rappelant que « le triomphe du Cœur Immaculée de Marie c’est cela même : l’arrivée du Christ est, avec Lui, de Cette Mère qui L’a conçu, en L’offrant pour nous et notre salut ; l’arrivée, avant tous en nous, du salut qui nait de la rencontre rédemptrice avec le Christ, et qui, pour cela, par nous, mène à la présentation au monde du Seigneur ».

« Mère de L’Eglise, priez pour nous » est le thème du pèlerinage qui évoque la cinquième apparition de Notre-Dame à François, Jacinthe et Lucia.

Auprès du Service des Pèlerins du Sanctuaire de Fatima, 157 groupes provenant de 35 pays se sont fait annoncer. À noter un pèlerinage de l’Apostolat Mondial de Fatima de la République Tchèque, accompagné par le Cardinal Dominique Duka, Président de Conférence Épiscopal de République Tchèque, qui au final de la célébration du 13 septembre recevra solennellement une statue de la Vierge Pèlerine de Notre-Dame de Fatima, qui restera en République Tchèque jusqu’au 8 octobre. Le cardinal fera une salutation, pendant laquelle une Statue de l’Enfant Jésus de Prague sera offerte au Sanctuaire de Fatima.

En plus du pèlerinage national de la République Tchèque, la Fondation AED, qui célèbre cette année 70 ans et en demi-siècle depuis sa consécration à Notre-Dame de Fatima, réalise son pèlerinage international.

Dans ce pèlerinage, 340 prêtres, 18 évêques et 2 cardinaux sont présents.

 

CATÉGORIES DES ACTUALITÉS


HORAIRES

Rosaire

Chapelet, à la Chapelle des Apparitions

10h00
Messe

Messe, en portugais, dans la Basilique de la Très Sainte Trinité

11h00

MAGASIN EN LIGNE


Magasin Sanctuaire de Fatima