25 mars 2020

119A1946.jpg

"En cette heure particulière de souffrance, accueille ceux qui périssent redonne du souffle à ceux qui se consacrent à Toi et renouvelle l’univers et l’humanité"

Les évêques de 22 pays se sont associés aux prélats portugais et espagnols

 

Le cardinal Antonio Marto a présidé aujourd’hui la célébration de consécration du Portugal et de l’Espagne au Sacré Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie, à Fatima, en demandant l’aide et la protection de la Vierge Marie en ce temps de tribulations que nous vivons actuellement.

En ce jour solennel où l’Église célèbre l’Annonciation à Marie qu’elle serait la Mère de Jésus, les évêques portugais et espagnols ont demandé Son intercession pour « les victimes directes et indirectes » de la pandémie qui nous frappe, pour les « professionnels de santé, qui travaillent sans relâche pour secourir les malades », pour « les autorités qui tentent de trouver des solutions » et « pour nous tous et nos familles ».

« L’Église, pèlerine sur la terre, au Portugal et en Espagne, nations qui sont les Tiennes, regarde vers Ton côté ouvert, sa source de salut, et te supplie : en cette heure particulière de souffrance, assiste Ton Église, inspire les gouvernants des nations, écoute les pauvres et les affligés, élève les humbles et les opprimés, guéris les malades et les pécheurs, relève les abattus et les déprimés, libère les captifs et les prisonniers, et délivre-nous de la pandémie qui nous touche » a exprimé le cardinal Antonio Marto dans la prière de consécration des deux pays, auxquels se sont associés également l’Albanie, la Bolivie, la Colombie, le Costa Rica, Cuba, la Slovaquie, le Guatemala, la Hongrie, l’Inde, le Mexique, la Moldavie, le Nicaragua, le Panama, le Paraguay, le Pérou, la Pologne, le Kenya, la République Dominicaine, la Roumanie et le Timor oriental ; nombreux de ceux pays étroitement liés à Fatima et à son message.

Au Cœur de Jésus Christ, « médecin des âmes », Mgr. Antonio Marto a demandé qu’Il embrasse l’humanité, un geste de soutien et de confort pour « les enfants, les anciens et les plus vulnérables, les médecins, les infirmiers, les professionnels de santé et les bénévoles soignants », tout en demandant de renforcer « la citoyenneté et la solidarité ».

À genoux et en prière devant la statue de Notre-Dame de Fatima, qui habituellement se vénère à la Chapelle des Apparitions, mais aujourd’hui spécialement à la Basilique de Notre-Dame du Rosaire de Fatima, le cardinal portugais invoque les Saints Petits Bergers, qui y sont enterrés, eux aussi victime d’une pandémie. La Sainte Jacinthe est spécialement invoquée, de qui on célèbre le centenaire de sa mort, elle qui a vécu la solitude de l’hôpital au cours de ses derniers jours de vie.

« À Ton Cœur Sacré, l’Église s’abandonne au soin du Cœur Immaculé de Marie, configuré par la lumière de Ta Pâque et ici révélé à trois enfants comme le refuge et le chemin qui conduit à Ton cœur. Que la Vierge Marie, la Sainte Dame du Rosaire de Fatima, soit la Santé des Malades et le Refuge de Tes disciples engendrés au pied de la Croix de Ton amour », continue-t-il. La prière termine par une demande : « en cette heure particulière de souffrance, accueille ceux qui périssent, redonne du souffle à ceux qui se consacrent à Toi et renouvelle l’univers et l’humanité. Amen ».

On a récité le chapelet en portugais, en espagnol, en anglais et en polonais. Tous les diocèses portugais et espagnols s’unirent dans la récitation du chapelet pour les intentions du monde entier. Bien que la consécration eu été préparé par les deux pays ibériques, ces deux derniers jours, plus de 22 conférences épiscopales de tous les continents se sont unis, ainsi que de nombreux fidèles du monde entier, à cette prière à partir de Fatima. Cette prière a été diffusée en direct par de nombreuses chaines de télévisions, en signal ouvert ou par câble, radios et chaînes d’internet, dans un partenariat entre le Sanctuaire de Fatima et la chaine TV Canção Nova. Seulement sur la chaine YouTube du Sanctuaire de Fatima ce moment fut suivi en direct et en continu par 49.000 d’abonnés.

L’initiative est survenue suite à une demande, faite par un groupe de laïcs qui a réuni des milliers de signatures, adressée au président de la Conférence des évêques du Portugal. Après avoir consulté tous les évêques portugais, qui ont tous bien accueilli cette demande, Mgr. Antonio Marto a été choisi pour proclamer la prière.

Le 20 octobre 2019, les évêques catholiques portugais avaient consacré l’Église Catholique au Cœur de Jésus, à Fatima, pendant la messe de clôture de l’année missionnaire au Sanctuaire de Fatima, en signalant également le 175ème anniversaire de présence de l’Apostolat de Prière au Portugal.

La première consécration du Portugal au Cœur Immaculé de Marie s’est produite le 13 mai 1931, huit mois après la reconnaissance officielle des apparitions par l’évêque de Leiria, à la fin du premier pèlerinage national de l’épiscopat portugais à Fatima.

Aujourd’hui, cela fait 36 ans que le Pape Saint Jean-Paul II a consacré le monde au Cœur Immaculé de Marie, devant la statue de la première sculpture de Notre-Dame du Rosaire de Fatima, qui est vénérée à la Chapelle, et dont on célèbre son centenaire cette année, et qui s’est rendue jusqu’au Vatican pour cette occasion, étant alors sa 7ème sortie de Cova da Iria.

Le Pontife qui a le plus visité Fatima a voulu faire un acte de consécration au Cœur Immaculé de Marie, en réponse aux appels du Message de Fatima, le 25 mars 1984, un an après avoir commencé l’Année Saint dédié à la Rédemption.

 

Prière de Consécration

PDF

HORAIRES

08 juil 2020

Messe, en portugais, dans la Basilique de la Très Sainte Trinité

  • 11h00
Messe

Chapelet, à la Chapelle des Apparitions

  • 12h00
Rosaire
Ce site utilize des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation. Votre nagivateur Internet n'est pas à jour. Pour optimiser votre expérience, veuillez mettre à jour votre navigateur.