27 novembre 2021

154A4742 (1).jpg

Le recteur du Sanctuaire se montre confiant quant à un « retour progressif à la normale »

L’année pastorale commence officiellement ce dimanche. Cet après-midi, la cérémonie d’ouverture s’est déroulée au Centre pastoral Paulo VI, avec la présentation des différentes initiatives proposées par le Sanctuaire.

 

Le recteur du Sanctuaire de Fatima a affirmé sa conviction que « la vaccination et les précautions redoublées » demandées par les autorités sanitaires permettront bientôt « une reprise progressive de l’activité, qui se rapproche d’une présence normale des pèlerins », voisine de la période pré-pandémique, a-t-il déclaré cet après-midi à Fatima, lors de la session d’ouverture de la nouvelle année pastorale qui aura pour thème « Lève-toi ! Tu es témoin de ce que tu as vu ».

« Nous sommes tous clairement conscients des moments difficiles que nous traversons, mais nous avons tous espoir en l’avenir », a déclaré le père Carlos Cabecinhas, reconnaissant que « l’année pastorale qui s’achève a été profondément marquée par les confinements et par de nombreuses contraintes pesant sur la mobilité des personnes », ce qui a « limité le nombre de pèlerins se rendant au Sanctuaire ».

« Tout au long de ces deux années de pandémie, nous avons expérimenté de nouvelles solutions pour conserver le contact avec les pèlerins, solutions que nous espérons maintenir et renforcer. Nous cherchons également de nouvelles réponses aux besoins que la pandémie a révélés : c’est dans ce contexte qu’il faut comprendre la création d’un centre d’écoute - c’était un besoin déjà ressenti auparavant, mais que la pandémie a rendu encore plus urgent », a affirmé le recteur, ajoutant que cette nouvelle année pastorale s’inscrira dans le triennat 2020-2023, qui a pour horizon les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en août 2023.

« Configurer le style, les propositions pastorales et les structures du Sanctuaire comme lieu d’accueil pour les pèlerins en situation de fragilité ou de souffrance ; développer des dynamiques pastorales qui valorisent le Sanctuaire comme lieu de l’expérience de Dieu ; instaurer des processus d’intégration et de participation des jeunes à la vie et à la mission du Sanctuaire » sont quelques-uns des objectifs de la nouvelle année pastorale qui commence demain, avec le début de la nouvelle année liturgique dans toute l’Église.

À l’horizon de cette année pastorale se profile la reprise de certaines initiatives qui ont été suspendues, comme les retraites pour les malades ou les activités plus fréquentes de l’École du Sanctuaire, les moments de réflexion et de plaisir musical, le Cours d’été pour les chercheurs et une série de propositions variées de formation et d’expérience spirituelle au sein de l’École du Sanctuaire.

« Si les conditions le permettent, nous souhaitons reprendre la réalisation de retraites pour les malades et d’autres initiatives ciblant les personnes souffrantes et âgées. Depuis l’époque des apparitions, les malades conservent un statut très particulier à Fatima. Il a donc été spécialement douloureux de devoir annuler les activités destinées à ce type de public en raison de la pandémie. Dès que la situation sera sûre - et nous pensons que ce sera bientôt le cas - nous reprendrons ces retraites et ces activités », a déclaré le recteur du Sanctuaire.

L’année sera également marquée par les célébrations du centenaire du journal Voz da Fátima, qui se poursuivront jusqu’en octobre 2022.

Aujourd’hui, une exposition présentant les 12 premières pages de la première année du journal a été inaugurée dans l’Esplanade de prière, faisant suite à la distribution le 13 octobre d’une reproduction de la première édition de cet organe d’information.

« Nous avons organisé cette exposition sur L’Esplanade avec l’objectif de toucher le plus grand nombre de pèlerins possible », a indiqué le père Carlos Cabecinhas, soulignant que Voz da Fátima est « la voix du Sanctuaire depuis cent ans ».

Le directeur du département d’études et du musée du Sanctuaire, qui a présenté aux participants l’exposition murale, ouverte aux pèlerins dans les allées de l’Esplanade, a souligné que célébrer ce centenaire, c’est montrer « la voix de ce lieu, un journal qui a contribué à construire Fatima » d’une manière « toujours attentive aux drames de l’histoire ».

Outre l’exposition, qui sera présentée dans l’Esplanade jusqu’à la mi-octobre 2022, le centenaire du journal sera aussi l’occasion de promouvoir, en avril, la rencontre « Le monde vu depuis Fatima - Journées de communication dans le cadre du centenaire du journal Voz da Fátima », qui réunira des experts de différents domaines et des responsables de la presse d’inspiration chrétienne dans l’objectif de mener une réflexion sur le rôle du journalisme catholique dans la construction du Portugal moderne, a expliqué le recteur, ajoutant que l’édition de juin « sera entièrement consacrée aux plus jeunes, qui ont toujours eu une présence effective dans le journal, notamment avec la rubrique “Fatima des petits” ».

Cette édition « aura la particularité d’être écrite, éditée et publiée par des enfants d’écoles publiques et d’écoles catholiques de tout le pays », a-t-il ajouté.

Pour clôturer le centenaire, une publication scientifique portant sur le journal sera éditée, « avec la contribution de chercheurs de différentes universités portugaises ; elle sera coordonnée par le directeur du département d’études du Sanctuaire, un service qui apportera également sa contribution avec plusieurs textes produits par ses chercheurs », a souligné Carlos Cabecinhas.

Tout au long de cette année de commémoration du centenaire, le journal passera de 12 à 16 pages, avec davantage d’opinions des lecteurs, du Mouvement du message de Fatima et des jeunes grâce à une collaboration mensuelle avec les établissements scolaires.

Le thème de l’année pastorale a été présenté par l’historienne et théologienne Cátia Tuna, deuxième oratrice de cette journée d’ouverture, qui a également compté avec une prestation musicale du Chœur du Sanctuaire de Fatima et l’intervention du cardinal António Marto, évêque du diocèse de Leiria-Fatima.

PDF

HORAIRES

18 aoû 2022

Chapelet, à la Chapelle des Apparitions

  • 18h30
Rosaire

Messe, en portugais, dans la Basilique de Notre-Dame du Rosaire de Fatima

  • 18h30
Messe
Ce site utilize des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation. Votre nagivateur Internet n'est pas à jour. Pour optimiser votre expérience, veuillez mettre à jour votre navigateur.