search clock-o download play play-circle-o volume-up image map-marker plus twitter facebook rss envelope linkedin close exclamation-triangle home bars angle-left angle-right share-alt clock-o arrow-up arrow-down2 folder folder-folder-plus folder-open calendar-o angle-down eye refresh

PAGE OFFICIELLE

Sanctuaire de Fatima

Transmission en direct

Mgr Jose Alves exhorte les pèlerins à être « des artisans de paix »

13 septembre 2018

2018-09-13_Missa_2.jpg

Mgr Jose Alves exhorte les pèlerins à être « des artisans de paix »

« La paix est un bien essentiel mais précaire qui doit être protégé et promu », a dit l’archevêque émérite du diocèse d’Evora lors de son homélie de la Messe du Pèlerinage anniversaire du mois de septembre

 

Des pèlerins d'Europe, d'Asie, d'Afrique et d'Amérique se sont réunis ce matin sur l’esplanade de prière du Sanctuaire de Fatima pour participer à la messe qui a mis fin au pèlerinage de septembre. Dans son homélie, Mgr Jose Francisco Alves a souligné l’importance de la paix pour le bien-être de l’humanité, qu’il considérait comme un « bien essentiel et précaire », qui ne peut être atteint que par l’engagement, le sacrifice et la prière de tous.

Mgr Jose Alves a commencé par évoquer l'appel lancé par le pape François il y a un an à la Cova da Iria pour renforcer la confiance en « l'amour maternel » de Notre-Dame.

« Marie ne nous abandonne jamais, ne nous quitte jamais, ne nous laisse jamais orphelins et, ici à Fatima, par la grâce de Dieu, elle a de nouveau manifesté la grandeur et la puissance de son amour maternel, en invitant l'humanité à mettre de côté tout ce qui divise, tout ce qui sépare et tout ce qui incite à la guerre, pour faire place à ce qui unit, rapproche et conduit à la communion fraternelle ».

En contrepoint aux progrès technologiques « accélérés » du siècle dernier, Mgr Jose Alves a attiré l’attention sur la « lente progression » dans les efforts pour la paix mondiale, au cours de la même période et a rappelé que « la paix est un bien essentiel, mais précaire, qu’il faut protéger et promouvoir ».

L’archevêque émérite d’Evora a souligné l'actualité du message apporté par Notre-Dame aux Petits Bergers lors de la cinquième apparition, le 13 septembre 1917, dans laquelle la Vierge a demandé aux Voyants de continuer à prier le chapelet pour que la guerre se termine, et laissé des pistes pour la construction globale d'une union fraternelle parmi les hommes.

« La paix requiert la collaboration de tous et est atteinte par la prière et les sacrifices volontaires, grâce auxquels la conversion du cœur tourné vers Dieu, répudie le mal et la guerre et adopte des comportements de modération, de compassion, d'acceptation, de partage fraternel », a-t-il dit.

En partant de la réflexion sur l'annonciation de la Vierge Marie proclamée dans l'Évangile, dans laquelle « Notre-Dame fait face à toutes les difficultés, conserve la paix dans son cœur et se met à la disposition de Dieu comme humble servante », le prélat a exhorté les pèlerins à suivre l'exemple de la « Reine de la paix » et a terminé avec une prière à la Mère de Dieu :

« O Marie, Mère de Jésus et notre Mère, enseigne-nous, comme toi : à faire confiance à Dieu, à devenir des artisans de paix, à mettre notre vie entre les mains de Dieu et à prier sans cesse pour la paix, comme tu l'as demandé aux Petits Bergers et comme tu nous le demandes aussi, aujourd’hui ».

Le père Pedro Viva, aumônier de l’hôpital de Leiria et directeur du Service de la Pastorale de la Santé de Leiria-Fatima, a adressé quelques mots aux personnes malades et, en mettant l'accent sur la dignité humaine dans la maladie, il a invité les patients présents à confier leurs souffrances à Dieu, « qui est toujours présent et connaît chacun de nous profondément ».

Environ 150 personnes malades inscrites aux services du Sanctuaire ont participé à cette célébration depuis la colonnade nord de la basilique Notre-Dame du Rosaire de Fatima.

À la fin de la messe, concélébrée par 3 évêques et 125 prêtres, le cardinal Antonio Marto a salué les pèlerins dans différentes langues et a partagé la grâce de pouvoir retourner en tant que pèlerin dans « l'oasis spirituelle » qu’est Fatima, où il trouve « repos, courage et paix ». L'évêque de Leiria-Fatima a également souhaité une bonne année à tous les enfants, adolescents et jeunes qui, cette semaine, entrent dans la nouvelle année scolaire.

Hier, dans son salut initial à la Sainte Vierge, le cardinal portugais a donné le ton à ce pèlerinage commémorant la cinquième apparition de la Vierge aux petits Bergers, demandant à Notre-Dame la paix pour le monde, en particulier pour le Moyen-Orient, pour le Nicaragua et pour le Venezuela, et en confiant à sa protection « les problèmes actuels de l'Église ».

Lors de la messe, pendant la veillée d'hier, Mgr José Alves a appelé à l'unité et à la communion, dans la confiance d'un amour filial pour Dieu.

Des groupes de pèlerins des continents européen, asiatique, africain et américain ont participé à ce pèlerinage.

CATÉGORIES DES ACTUALITÉS


HORAIRES

Messe

Messe, en portugais, dans la Chapelle de la Mort de Jésus

09h00
Rosaire

Chapelet, à la Chapelle des Apparitions

12h00

MAGASIN EN LIGNE


Magasin Sanctuaire de Fatima