27 novembre 2020

2020-11-28_Ano_Pastoral_Foto2.jpg

 

L’action des trois prochaines années du Sanctuaire de Fatima s’accorde avec la préparation des Journées Mondiales de la Jeunesse de Lisbonne

La nouvelle année pastorale aura pour thème « Louez le Seigneur, qui relève le faible » et présentera le message de Fatima comme expression de la sollicitude de Dieu envers l’humanité qui souffre.

Le Sanctuaire de Fatima alignera les trois prochaines années de son action pastorale sur la préparation des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), prévue pour 2023 à Lisbonne, en cherchant également à répondre aux nouveaux défis pastoraux qui découlent de la pandémie.

Lors de la présentation de l’année pastorale et du programme pastoral pour les trois prochaines années, diffusée en direct ce samedi, le père Carlos Cabecinhas a expliqué qu’une nouvelle période de trois ans commence en ayant pour horizon les JMJ, dont le thème est « Marie se leva et partit avec empressement ».

La nouvelle année pastorale qui commence aura pour thème « Louez le Seigneur, qui relève le faible » et intègre un programme plus vaste de trois ans, centrés sur Marie. Ce programme correspondra ainsi à l’appel du pape François qui propose aux jeunes du monde entier un chemin préparatoire pour les Journées Mondiales de la Jeunesse à Lisbonne en 2023.

« L’horizon commun à ces trois ans est, d’un côté, d’essayer de découvrir les nouveaux défis qui émergent de la situation culturelle et socio-économique que nous vivons, créée par la pandémie, pour interpréter et pour proposer le message de Fatima, et, d’un autre côté, le désir d’ajuster le Sanctuaire avec la préparation des Journées Mondiales de la Jeunesse », explique le père Carlos Cabecinhas.

Le recteur du Sanctuaire de Fatima a affirmé que la pandémie qui dévaste le monde « constitue un profond défi pastoral qui demande à être globalement considéré dans la vie et dans l’action du Sanctuaire ».

« La crise émergente de la pandémie nous offre une chance d’accueillir cet appel d’une façon spécialement significative », a dit le père Carlos Cabecinhas en soulignant que c’est dans ce contexte de difficulté que le message de Fatima peut être encore plus « l’expression de la sollicitude de Dieu envers l’humanité qui souffre ».

« Dans la mesure où le message de Fatima invite à intensifier l’expérience de la rencontre avec Dieu, il implique nécessairement le témoignage chrétien et la disponibilité de partir en mission », affirme le recteur du Sanctuaire.

Renforcer la proposition du message de Fatima « en tant qu’appel à la conversion » et améliorer la façon d’aider les pèlerins à le vivre ; accueillir et présenter le message de Fatima comme la bonne nouvelle de Dieu et faire du Sanctuaire un lieu d’accueil pour pèlerins en situation de fragilité ou de souffrance sont les principaux objectifs de ce triennat, qui nous invite en 2021 à annoncer et à proposer la signification que la foi chrétienne, et le message de Fatima en particulier, peut offrir à l’expérience de la fragilité humaine.

Fatima se propose ainsi d’être « message et lieu d’espérance en donnant sens à l’expérience de la fragilité et la souffrance humaines » et les saints Petits Bergers seront présentés « comme les figures exemplaires dans le processus de signification de la souffrance et dans la sollicitude envers celui qui souffre ».

Le thème de cette nouvelle année pastorale provient de la phrase biblique de l’Évangile selon Saint Luc : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi » (Luc 7:14), qui nous renvoie à un horizon d’espérance, malgré les temps perturbés, dit le père Carlos Cabecinhas en soulignant la présence et l’engagement de Dieu avec l’histoire de chacun et de l’humanité toute entière.

« Ce thème est une invitation à accueillir et à diffuser cette certitude, ravivée par cet horizon d’espérance que l’évènement de Fatima réaffirme », dit le prêtre en faisant référence aux Mémoires de Sœur Lucie et en rappelant ce que Notre-Dame lui avait promis lors de l’apparition de juin, qu’Elle ne l’abandonnerait jamais : « Tu souffres beaucoup ? Ne te décourage pas, je ne t’abandonnerai jamais ! Mon Cœur Immaculé sera ton refuge » (IVe Mémoire).

Ce dialogue « illuminera » toute l’année pastorale qui nous montrera comment dans le message de Fatima nous retrouvons « le premier geste d’empathie qui se trouve dans la volonté de connaitre et d’incorporer la souffrance de l’autre, en cherchant à le connaitre et en lui donnant la chance de s’exprimer » et nous montrera également le message « comme parole qui réconforte et qui encourage, car il offre une chance de trouver un sens pour surmonter le découragement ». Le dialogue présenté par Lucie interpelle le Sanctuaire à trouver des « méthodes pastorales » qui fassent en sorte que les pèlerins sentent ce lieu comme celui qui accueille tous ceux qui « recherche un refuge » dans les bras maternels de Notre-Dame.

Pour vivre ce nouveau cycle de trois ans, et en particulier cette année pastorale, le Sanctuaire a préparé plusieurs éléments comme l’affiche et d’autres supports graphiques qui évoqueront tout au long de l’année le thème qui guide la vie du Sanctuaire ; une catéchèse sur le thème, dévoilé le long des allées de l’Esplanade de Prière et un itinéraire de prière pour les pèlerins, pour tout ce triennat.

Au niveau de la formation et de la réflexion, on souligne le retour du Symposium théologique-pastoral et les rencontres dans la Basilique de Notre-Dame du Rosaire.

Au niveau culturel, on mettra en relief le grand orgue de la Basilique de Notre-Dame du Rosaire, avec plusieurs moments musicaux au cours de l’année.

Il y aura également l’exposition temporaire « Les Visages de Fatima : physionomies d’un paysage spirituel », inauguré aujourd’hui et ouverte au public à partir du 2 décembre. On y exposera de nombreuses pièces des plus importantes de l’exposition permanente de ce Sanctuaire. 

« Cette année ne nous permet pas d’avoir la journée de présentation du thème de la prochaine année pastorale, comme habituellement, en raison des limites qui nous sont imposées par la crise pandémique qui nous touche », a affirmé le recteur.

« Nous sommes tous conscients que la prochaine année sera profondément marquée par la pandémie et que nous devrons faire face à de nombreuses difficultés à tous les niveaux. Mais nous croyons que le message de Fatima est un message d’espérance et de confiance », a-t-il dit en terminant sa présentation et en espérant que l’on puisse revenir au Sanctuaire « sans limitations le plus vite possible ».

La séance d’ouverture de la nouvelle année pastorale, qui commence ce dimanche, le premier dimanche de l’Avent, a été diffusée en ligne sans la présence physique d’invités, ce qui constitue aussi un signe du temps que Fatima vit aussi avec le pays et le monde, avec un autre couvre-feu ce weekend dans le cadre des mesures de confinement de l’état d’urgence.

PDF

HORAIRES

15 jan 2021

Messe, en portugais, dans la Basilique de la Très Sainte Trinité

  • 18h30
Messe

Chapelet, à la Chapelle des Apparitions

  • 18h30
Rosaire
Ce site utilize des cookies afin d'améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation. Votre nagivateur Internet n'est pas à jour. Pour optimiser votre expérience, veuillez mettre à jour votre navigateur.